Analyse des subventions de recherche publique


À la suite de la lettre ouverte, Sylvain Hallé, un chercheur de l'Université du Québec à Chicoutimi a fait une analyse de l'évolution des subventions accordées par le Fonds de recherche du Québec Nature et technologies. Sa conclusion est la suivante: "Le FQRNT finance-t-il actuellement en priorité la recherche libre? Oui, si on suppose que tous les programmes excluant ceux étudiés ici concernent la recherche libre. Le FQRNT financera-t-il toujours en priorité la recherche libre? Peut-être, mais certains signes indiquent une préférence croissante pour les programmes de recherche orientée et en partenariat.". Notons que cette préférence est fortement encouragée par la Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation.

Bien que très pertinente, cette analyse ne prend pas en compte les ententes directes entre le gouvernement et l'industrie pour financer des projets de recherche qui intéressent cette dernière, comme c'est le cas par exemple, dans le domaine de la santé, de L'initiative québécoise en soins de santé personnalisés. Ce réseau de chercheurs et d'industries  recevra près de 20 millions de dollars en 5 ans de la part du gouvernement. Cet argent sera-t-il publiquement administré par le Fonds de recherche du Québec et offert à tous les chercheurs qui travaillent sur ces thèmes? Ou va-t-il directement aller aux chercheurs associés aux industries membres du partenariat? Ce manque de transparence et d'équité est lui aussi inquiétant.