Colloque « Science ouverte et libre accès aux ressources scientifiques dans les universités haïtiennes »

Colloque « Science ouverte et libre accès aux ressources scientifiques
dans les universités haïtiennes : enjeux et propositions »

27 Mars 2015

3, Rue Pacot, Port-au-Prince, Haïti Direction des études post-graduées Université d’Etat d’Haïti

PROGRAMME

  • Responsables : Samuel Regulus et Obrillant Damus de l'Université d'État d'Haïti, avec la collaboration de Ricarson Dorcé et Jean Sergo Louis comme assistants
  • Contacts : Tels. : 37010313 / 37768943 / 36096976 / 36300315
  • Courriel : Samuel.regulus@euh.ed.ht; sam.regu76@gmail.com
  • Ancrage institutionnel : INSTITUT D’ETUDES ET DE RECHERCHES AFRICAINES D’HAITI (IERAH /ISERSS)
  • Colloque organisé conjointement par :
    • - Le laboratoire LAngages, DIscours et REPrésentations (LADIREP) de l'Université d'État d'Haïti ;
    • - le Collectif des Universitaires Citoyens (Haïti) ;
    • - le Réseau interdisciplinaire d'information et d'échanges sur la science ouverte en Haïti et en Afrique francophone (RISOHA) ;
    • - l'Association science et bien commun (Québec, Canada) ;
    • - les Classiques des sciences sociales (Québec, Canada).

Mise en contexte

La science ouverte renvoie, d'une part, à de nouvelles manières de pratiquer la recherche scientifique dans tous les domaines : accès libre aux publications scientifiques (grâce aux archives ouvertes), revues en libre accès, partage des données, science en ligne, partage des bibliographies, recherche-action participative, ouverture de la recherche et des universités vers la société civile, démocratie scientifique, etc. D'autre part, elle implique une réflexion critique sur l'hégémonie de l'ordre normatif dominant de la science contemporaine et le désir de rétablir un certain équilibre en créant plus de justice cognitive (De Sousa Santos 2007), plus de respect et de visibilité pour la science faite dans les pays du Sud. Bien que de plus en plus considérée comme un outil d'empowerment dans le cadre d'une démarche de développement durable, elle est peu connue en Haïti, tout comme dans d'autres pays francophones du Sud. Ce colloque international vise à présenter la science ouverte aux universitaires haïtiens sous la forme d'exposés approfondis de la part d'experts, suivis d'ateliers de discussion et de tables rondes qui seront l'occasion de débattre des freins à l'adoption des pratiques de science ouverte dans les universités haïtiennes et de proposer des mesures visant cette adoption.

Public visé: jeunes professeurs et professeures, étudiantes et étudiants gradués, administrateurs universitaires, responsables de bibliothèques, éditeurs, journalistes.

 

MATIN

8 h 30 – 9 h  Mot d'introduction (Samuel Regulus, Université d’Etat d’Haïti)

9 h – 9 h 30  Allocution du Vice-Recteur à la Recherche de l’Université d’Etat d’Haïti, M. Fritz Deshommes

9 h 30 - 10 h 30 La science ouverte : portrait d'ensemble (Florence Piron, Université Laval, Canada)

10 h 30 – 11 h Pause

11 h - 11 h 30 Évolution des technologies en Haïti (Jean Marie Raymond Noël, UEH)

11h 30 - 12 h Obstacles à la Production scientifique en Haïti (Obrillant Damus, UEH)

 

12 h -13 h Lunch

 

APRÈS-MIDI

13 h - 13 h 30 Le Collectif des Universitaires Citoyens, une expérience de recherche participative (Géraldine Pintro, Intervenante, Université d’Etat d’Haïti)

13 h 30 – 14 h Les défis de l’accès à l’information scientifique numérique de l’UEH (Nixon Callixte, UEH, Haïti)

14 h – 15 h Questions aux conférenciers

15 h – 15 h 30 Table ronde : Propositions d’action sur la science ouverte et points de vue des participants et des responsables universitaires en Haïti. (Jeruscha Vastie Michel, animatrice, Université Laval)

15 h 30 – 16 h Synthèse